Protections

LE CENTRE DE NANTES, UN SITE PATRIMONIAL REMARQUABLE

Le cœur historique de Nantes est protégé depuis le 22 mars 1972 au titre de la loi Malraux qui reconnaît une valeur exceptionnelle à une centaine de centres historiques en France. Sa dénomination «Secteur sauvegardé» a évolué, depuis la loi de 2016, en «Site patrimonial remarquable». Ce périmètre implique l’accord de l’Architecte des Bâtiments de France (dont le service est l’Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine) avant toute intervention. Cet accord s’appuie sur un règlement préétabli. C’est le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, dit PSMV, qui contient toutes les règles d’urbanisme pour la restauration/modification de l’existant comme pour les projets neufs. Ce règlement remplace le Plan local d’urbanisme qui, lui, s’applique par ailleurs sur tout le reste de la commune.

Périmètre du Secteur sauvegardé, devenu Site Patrimonial Remarquable

LE PLAN DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR, LE SOCLE RÉGLEMENTAIRE

Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur constitue le cadre d’intervention pour tout aménagement urbain, et toute intervention sur les façades, toitures, volumes et intérieurs des immeubles du coeur historique de Nantes. Ce PSMV défi nit :
– les immeubles à conserver (immeubles protégés) et les conditions dans lesquelles ils peuvent être restaurés, adaptés, modifiés ;
– les immeubles qui peuvent être remplacés (immeubles non protégés) ou les espaces qui peuvent être construits et les conditions dans lesquelles ils peuvent l’être (hauteur, implantation) ;
– les cours et jardins à préserver et à mettre en valeur.
Les immeubles protégés par le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, le sont autant pour leur architecture extérieure (volume, toiture, façades, menuiseries, matériaux et décors) que pour leur architecture intérieure (volumes principaux et notamment ceux de distribution, escalier principal, boiseries, cheminées et sol d’origine des pièces remarquables). Cela suppose donc que la déclaration de travaux renseigne l’état de ces dispositions intérieures
comme extérieures.

Plan simplifié du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur

LA PROTECTION (à l’immeuble) AU TITRE MONUMENTS HISTORIQUES

Les façades et toitures sur le Cours Cambronne ainsi que le 8 rue de l’Héronnière et le 4 place Graslin sont concernés en outre par une protection au titre des Monuments Historiques, pour leur caractère exceptionnel. Les effets juridiques de cette protection au chapitre suivant.

Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur
LA PHILOSOPHIE DES RÈGLES DU PSMV

Les immeubles protégés par le PSMV sont des immeubles représentatifs de l’architecture nantaise et qui présentent un intérêt patrimonial au regard de critères urbains, esthétiques, historiques et parfois même archéologiques. L’objectif de cette protection est de préserver l’identité du cœur historique de la ville en conservant son architecture tout en admettant que celle-ci puisse s’adapter et recevoir des apports contemporains. Cette protection doit encourager la réflexion sur les qualités de l’existant et la compatibilité de celui-ci avec l’intervention envisagée. Si la protection s’étend jusqu’aux intérieurs, c’est parce qu’un centre-ville n’est pas un décor de façades sans contenant. La structure même des immeubles, leurs escaliers et leurs décors (pour les plus remarquables en tout cas) font partie de cette substance patrimoniale et les supprimer ferait perdre tout leur sens aux façades (en plus de compromettre leur stabilité et leur pérennité). La valeur d’un bien ancien s’évalue en fonction de son authenticité. Pour autant, la posture qui consiste à «tout» conserver n’est pas forcément celle qui est a endue ; les interventions contemporaines peuvent constituer, si elles sont bien dosées, un enrichissement pour l’architecture. C’est à la fois le respect des formes historiques et la qualité des interventions qui fondent les grands principes du règlement du PSMV, ainsi peut-on résumer la démarche à adopter :

Ce qui est remarquable (représentatif d’une époque, témoin d’un savoir-faire ou d’un usage traditionnel) doit être conservé et restauré dans les règles de l’art.
Ce qui est altéré nécessite d’engager une réflexion : s’agissait-il d’un élément significatif de l’architecture ? dans ce cas, peut-on le restituer sur la base de documentation ? peut-on le compléter voire le remplacer (si non remarquable) par un élément contemporain qualitatif ?
Ce qui n’est pas remarquable ou a disparu peut être repris dans le cadre d’une intervention contemporaine, dont la qualité sera à démontrer dans le projet.

Cette démarche nécessite donc le regard d’un expert architecte.
En faisant intervenir un architecte ayant des références en patrimoine et en consultant l’Architecte des Bâtiments de France dès en amont du projet, vous garantissez les meilleures conditions pour la réussite du projet.

Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur
LE CONTENU DU PSMV

Avant tout travaux, il convient de se reporter au Règlement du PSMV pour le détail des règles de restauration et possibilités d’adaptations du bâti protégé.

Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur ne se résume pas à une prescription par immeuble car il porte en lui une ambition plus forte, celle de préserver l’âme de la ville et la qualité de la scénographie urbaine.

A Nantes, cette mise en scène s’appuie principalement sur la notion d’ «ordonnance urbaine» qui a largement contribué au développement de la ville et à son embellissement depuis le XVIIe siècle.

Ainsi les ordonnancements des XVIIIe, XIXe et XXe siècles ont été identifiés dans le PSMV et font l’objet de prescriptions plus précises, adaptées aux enjeux de valorisation de ces «morceaux de ville» significatifs de l’architecture nantaise.

Le Cours Cambronne fait bien sûr partie de ces ordonnancements nantais. Il fait ainsi l’objet d’une notice spécifique (ci-contre) qui précise les attendus particuliers sur ce site.

Ces prescriptions ne se substituent pas aux règles du PSMV ; au contraire, elles les complètent en précisant, pour les façades donnant sur le Cours Cambronne, les sujets suivants :

• Les façades et les terrasses en rez-de-chaussée,
• Les toitures, étages d’attiques et les châssis de toit,
• Menuiseries et ferronneries sur le Cours.

Ces trois sujets sont détaillés dans le présent document, dans la partie «Synthèse» sur les thématiques récurrentes. Pour les autres façades (ne donnant pas sur le Cours Cambronne), il convient de se reporter aux préconisations du PSMV en fonction de la classification du bâti et des espaces (protection ou non protection).

Ces trois précédents paragraphes sont extraits de « l’Etude d’Evaluation des Immeubles de l’îlot Cambronne à Nantes guide préalable à tous les travaux d’entretien et de restauration à venir » avec l’autorisation de la DRAC, de la Ville de Nantes, l’Agence AUP PAUME.

Ceux-ci sont un raccourci du sujet et dans le but de répondre à la curiosité du visiteur, du futur accédant.

Le second paragraphe est un aperçu du contexte règlementaire patrimonial et architectural dont relève l’îlot Cambronne, à l’attention plus précisément des propriétaires et accédants, agents immobiliers, notaires, administrateurs de copropriété, architectes, entreprises. La seconde partie de cette étude de référence, correspond à un état des lieux de chaque immeuble consultable auprès des syndics de la copropriété concernée ou auprès de l’APCC à l’adresse suivante : cours-cambronne.association@orange.fr

Les Conditions techniques de Restaurations des composants façades, couvertures, menuiseries, ferronneries… Les Annexes 6-35 et 6-36 relatives aux menuiseries  sont consultables sur le site Nantes Métropole PSMV Révision 16 Juin 2017 2-5 Règlement Titre II  Dispositions Particulières Applicables à la Zone US  Art 11-1 à 11-6.

Consultez utilement : « la Charte des bonnes pratiques de restauration du bâti ancien à Nantes» version 2021 et la liste des professions labellisées sur le site www.nantesrenaissance.fr

Les dispositifs d’accompagnement  peuvent être explicités en interrogeant les syndics ou l’APCC à l’adresse suivante : cours-cambronne.association@orange.fr

Comments are closed.