Origines

  • Au lendemain des destructions de la guerre et à l’heure de la reconstruction des façades éventrées se crée « l’Association des Propriétaires du Cours Cambronne ».

Elle aura pour objet la sauvegarde  de l’ensemble architectural du Cours Cambronne et selon les directives qui lui seront données par l’Architecte des Monuments Historiques dont ces immeubles dépendent comme étant classés à l’inventaire préalable. Elle tiendra la main à l’exécution du règlement de copropriété publié aux Hypothèques de Nantes le 21 octobre 1791. Elle fera toutes démarches utiles en vue d’obtenir le classement du Cours comme Monument Historique.

Le premier Président est Monsieur Antoine LE COUR GRANDMAISON.

  •  Ainsi seront inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH) :

– Par Arrêté le 10/08/1949 : les façades et toitures du 10-12-14-18-20 Cours Cambronne rue de l’Héronnière
– Par Arrêté le 10/08/1949 : les façades et toitures du 1-3-5-7-9-11-13-15 Cours Cambronne rue Gresset
– Par Arrêté le 19/08/1949 : les façades et toitures Cours Cambronne du 2 rue des Cadeniers
– Par Arrêté le 12/05/1975 : l’hôtel SEHEULT classé Monument Historique (MH), les façades et toitures sur rue et sur cour ainsi que diverses pièces et décor aux 1er-2ème– 3ème – 4ème étages (base Mérimée officielle du Ministère de la Culture).

Ainsi est inscrite la totalité du Cours Cambronne et même classé le 8 rue de l’Héronnière.

  • Le 17 décembre 2004, l’Association prend la dénomination « Association de la Promenade du Cours Cambronne ».

«Elle a pour objet la sauvegarde de l’ensemble architectural inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques,  de veiller au respect de l’application du règlement publié aux Hypothèques de NANTES le 21 octobre 1791 et de l’Arrêté Municipal extrait des registres du 28 mars 1850 concernant les mesures d’ordre et de police qui devront être observées sur cette promenade.

Elle se devra de veiller à être consultée et de participer ou prendre l’initiative de manifestations ponctuelles susceptibles de promouvoir la notoriété du site et de veiller au respect de sa vocation de promenade. »

  •  Entre 2004 et 2007, à l’initiative de son Président Antoine de VIENNE, et sous l’autorité de la Direction de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF), elle entreprend de compléter le descriptif technique des façades et toitures fixées par l’Architecte CRUCY, mentionnées dans la Charte de Vente datée du 1Octobre 1791 et très précisément les attiques, menuiseries, ferronneries, dans le respect du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) approuvé le 26 mai 1998.

D’où les « obligations réglementaires générales et spécifiques de l’unité des façades et toitures inscrites ou classées » signées par le Chef  du  Service  Départemental  de  l’Architecture  et  du Patrimoine de Loire Atlantique, Mr Alain TOURNAIRE le 27 octobre 2005 révisées le 3 octobre 2007

° 2011 à l’occasion de la révision du PSMV, des zones spécifiques dont le Cours Cambronne, voir des immeubles seront répertoriés et auxquels seront attachées  des  règles très précises telles celles mentionnées ci-dessus.