Réhabilitation

2.5 – PROGRAMME DE RÉHABILITATION DE L’UNITÉ DES FACADES

Après la réhabilitation de la rue Crébillon, de la Place Royale et de la Fontaine, de la statue de Cambronne, les études sont en cours en vue de réhabiliter en 2012-2013 la Place Graslin, les jardins de la Promenade et faire progresser le plan lumière.

Les bâtiments privatifs qui constituent l’ensemble architectural de ladite Promenade particulièrement les façades malgré leur classement ou leur inscription ont subi des altérations visuelles fréquemment d’ordre privatif auxquelles il peut être porté remède sans de grosses dépenses pour la plupart.

Celles-ci font l’objet d’un relevé  immeuble par immeuble du niveau zéro au faîtage se référant aux documents officiels,  avec les remèdes à apporter, régulièrement rappelé dès janvier 2007.

 Deux catégories apparaissent.

  • La première, la plus visible, concerne les soubassements, terrasses et volets de bois des portes fenêtres desservant les terrasses.
  • La seconde, concerne les attiques dont la construction ne figure pas dans les plans d’origine.

Cette surélévation légère est revêtue tantôt d’ardoises, tantôt de zinc, réalisée en maçonnerie après la guerre, en bois.

 Il s’agit de :

– Niveau zéro : requalifier portes barreaudées d’accès à la Promenade, soupiraux
– Niveaux terrasses disposer une trentaine de paires de volets de bois
– Niveaux 1 requalifier une dizaine de portes fenêtres, et  certaines séparations sur le balcon courant, et supprimer celles en bois plein
– Niveau toiture : faire disparaitre 3 cheminées inox, fibrociment, antennes télévision, câble
– Niveau attique : remplacer  les façades bois, ciment, ardoises fréquemment dans un état de désuétude avancé par un revêtement zinc plombaginé et souligner l’égout de toiture avec le même matériaux, disposer une vingtaines de paires de volets à lames rases, afin de retrouver une continuité visuelle, faire disparaître une douzaine de protections solaires et 6 fenêtres en aluminium et 2 doubles fenêtres coulissantes en aluminium.

 L’Association a négocié des conditions d’intervention avec la DRAC, le Conseil Général, nous consulter